Petit meurtre en musique

Publié le par Alexandra

Comme chaque lundi, dans l’appartement de Paul Ferrand, le quatuor à cordes se réunit pour le plaisir de jouer. Pas besoin de partitions, tous connaissent les morceaux. Ce lundi-là, la pause est un peu spécial : c’est l’anniversaire de Jacques Imbert.  Henri Martinet coupe le gâteau, Nicole Revilard apporte des assiettes pour le framboisier et Paul verse le champagne des coupes. Repus, ils reprennent leurs instruments. Beethoven. Une fausse note. Martinet s’écroule. Mort. Empoisonné au cyanure. Le meurtrier est forcément à ses côtés.

 

Un huis-clos bien écrit et prenant tant pour un enfant de onze douze ans que pour l’adulte que je suis. Le vocabulaire est simple, le rythme vif et le suspense maintenu jusqu’au bout grâce aux indices et fausses pistes disséminés tout au long des chapitres.
Une sélection de Lire Elire en Moselle 2009. Catégorie 11-13 ans.

Sources : Fausse note, Yves Hugues, ill de couv. Raphael Gauthey, Grasset jeunesse, Lampe de poche, 2008

Commenter cet article

John souriait. 29/12/2014 18:29

.

jumy 22/04/2009 09:54

Suite à ton article, je l' ai emprunté à la médiathèque....et je viens de le commencer ce matin.