Blottie de Laurence Zordan

Publié le par Alexandra

Gentiane est une comédienne de grande renommée : son talent fait l'unanimité. Les vers de Racine résonnent encore en elle lorsqu'un homme vient la trouver dans sa loge et dit : "Vous êtes très belle. Avez-vous un dictionnaire ?" Cette question mène le lecteur aux origines de Gentiane, à son père et à la mutilation d'un enfant dont elle est, selon elle, responsable. Le passé de cet admirateur qu'elle finira par épouser semble bien trouble lui aussi. C'est avec ces secrets que Gentiane poursuit sa vie et doit faire face à la maladie.

Il est bien difficile de proposer un résumé structuré de ce roman pourtant court. En effet, j'ai trouvé la lecture des premières pages laborieuses : le passé de Gentiane avec son père et cet enfant défiguré m'a semblé sur le moment fastidieux et peu utile après lecture. Sans doute une simple évocation, quelques pages tout au plus suffisaient et l'intrigue s'en trouvait allégée. De plus, l'auteur, soucieuse semble-t-il d'employer de beaux mots, tombe dans le travers du pédantisme : malgré le lien particulier qui unit Gentiane à son père, le registre trop soutenu nuit à la narration.
Bref, je ne suis réellement "entrée" dans le roman qu'au moment où le narrateur reprend la conversation des personnages qui avait été entamée en incipit. De là s'ensuit une histoire de femme confrontée à la maternité et à la maladie, à la vie et à la mort : dès lors, la lecture est aisée et la langue travaillée, mais sans outrecuidance... comme si l'auteur s'était elle-même laissé prendre par les personnages.
Mon avis sur ce roman est par conséquent partagé car, même si j'aime les récits à la langue recherchée et travaillée, je n'ai vraiment pas adhéré aux trente premières pages. Or, la qualité d'un début de roman est primordial à mes yeux.

Ce livre a été lu dans le cadre de  :


Publié dans Romans

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Une prise de conscience 30/12/2014 10:46

.