Mal de pierres de Milena Agus

Publié le par Alexandra

Voici un nouveau destin de femme sarde qui nous est raconté par sa petite fille. Cette grand-mère a toujours été singulière : à l'âge d'aimer, elle écrivait des poèmes à ses prétendants qui finissaient toujours pas ne pas revenir. Sa propre mère lui faisait payer cher cette audace et s'était convaincue elle-même que sa fille était folle, voire possédée. De désespoir, Grand-Mère tenta de mettre fin à ses jours en se jetant dans le puits de la maison familiale. Sauvée par ses soeurs, elle trouvera enfin la paix auprès d'un homme qui acceptera de l'épouser ; ce mariage ne se rompra jamais bien qu'il lui manquât la "chose principale". Souffrant du mal de pierres (des calculs), Grand-Mère part en cure loin de son île ; là-bas, elle découvre ce qu'est aimer et être aimée. Le reste de sa vie, elle n'aura alors de cesse de retrouver cet homme.

C'est le second roman de Milena Agus que je lis et j'ai à nouveau beaucoup pris de plaisir à  lire. Tout d'abord, parce qu'elle nous brosse le portrait d'une femme aussi forte que fragile à travers le regard de sa petite fille. Le lecteur a ainsi l'impression de suivre des générations de femmes au sein d'une même famille : en effet, il est aussi question de l'arrière-grand-mère et de la mère. Ensuite, l'intrigue, fort simple en apparence, est remarquable et soignée jusqu'à la dernière ligne (mais je n'en dis pas plus). Enfin, même si les couleurs et les odeurs sont moins présentes que dans Battements d'ailes, ce récit plonge le lecteur dans une atmosphère et une culture sardes. Un beau moment de lecture.

Publié dans Romans

Commenter cet article

La fin d'un usage 30/12/2014 10:47

.

pom' 20/06/2008 15:57

j'ai eu du mal au départ mais la fin ou tout s'éclaire en fait une belle histoire