Et si on préférait le Off ?

Publié le par Alexandra

Samedi après-midi. Pas tout à fait quatorze heures. Le chapiteau de l'Eté du livre n'a pas encore été investi par une foule de curieux ; les chaises des auteurs sont, elles aussi, vides ! Et oui, c'est l'heure du déjeuner... et celui-ci semble se prolonger ! Soit, peu importe, je pars en quête de quelques trouvailles livresques. Absorbée par mes recherches, peu fructueuses cela dit en passant, je ne me rends pas compte que l'allée centrale a été prise d'assaut. Des files d'attente se forment : mais qui sont donc ces auteurs que tant de gens attendent avec ferveur ? J'entreprends bravement de remonter cette allée. Premiers mouvements de foule pour Musso et Teulé, je poursuis. La foule est dense : des mises en plis à perte de vue !  Je me renseigne : la star attendue n'est autre que Michel Drucker ! Ah ! je comprends mieux... (silence, mettez-y ce que vous voulez...) Viendra-il ou ne viendra-t-il pas ? Telle est la question lorsque je décide de rebrousser chemin. Courageuse mais pas téméraire ! Je m'attarde tout de même quelques instants autour de la littérature de jeunesse avant de m'éclipser par les portes du fond.
Chaque année, je me réjouis de la tenue de l'Eté du livre et je reconnais que, chaque année, je suis déçue : j'ai l'impression d'assister à une foire ! "Venez goûter le nouveau Picouly ! Il est frais !!!"
Bref, je m'en retourne à la maison, me disant que j'aurais préféré passer cette heure à lire.

La vraie surprise eut lieu plus tard. En me baladant, avec ma Toute Petite rue de la Fontaire (si vous ne connaissez pas encore cette petite rue proche de la place Saint-Louis, courez-y !), je découvre le Festival Off de l'Eté du livre. Génial ! La rebellion a été lancée par cette nouvelle librairie dont je vous avais déjà parlé, le Carré des bulles. Certes, il n'y a cette année que quelques tables mais l'initiative mérite d'être connue : l'ambiance m'a semblé conviviale et sympathique.
Ma Toute Petite a eu droit à son premier livre dédicacé  : "Roger Crotte de nez" de Claire et Eric Pelosato (Promis vous aurez votre critique !).


RETENEZ BIEN CETTE ADRESSE, JE CROIS QU'ON EN ENTENDRA ENCORE PARLER !!!

Publié dans Divers

Commenter cet article

Un changement de ton 30/12/2014 10:49

.

le preau 13/06/2008 18:00

ouf, me voilà rassurée.
Bises et à bientôt

Alexandra 13/06/2008 23:39


Et moi suis rassurée de vous savoir rassurée. Vos avis, vos suggestions et vos critiques comptent beaucoup.


le preau 11/06/2008 18:55

Mais enfin, Alexandra, quid des auteurs et des illustrateurs pour la jeunesse présents à l'Eté du Livre. Vous n'avez vu que des auteurs pour les grands ?
Il y en avait pourtant presque 40, et certains très talentueux. Frédéric Kessler, Ilya Green, Frédéric Pillot, Christophe Merlin, Pascal Garnier, Cyril Hahn...
Certes, la notoriété de ces auteurs et illustrateurs ne provoque pas de mouvements de foules à la "Drücker", et tant mieux, mais quand même, reconnaissons leur talent et profitons en pour les remercier de leur présence.

Alexandra 11/06/2008 21:06


C'est vrai mon article, après relecture à froid, est injuste. Je ne retire rien en effet en ce qui concerne la littérature pour adultes. En revanche, à peine une vague évocation dans mes propos
pour la jeunesse alors qu'en effet les auteurs étaient de qualité... et je ne vais surtout pas dire le contraire, moi qui ai eu la chance de discuter avec Pascal Garnier.
Bon j'avoue en plus ne pas être venue à la bonne heure.

J'espère que cette réponse apaisera la mauvaise impression que cet article semble avoir laissé. 


Fleur 09/06/2008 18:41

J'ai moi aussi été très surprise qu'ils n'aient pas le droit de droit de participer au in le week end !! Ne pas soutenir les locaux c'est vraiment intolérable!!
Je suis donc revenue exprès les soutenir le week end et je suis repartie avec un livre de conte du Verger des Hespérides, éditrice que je connais bien et qui fait des livres vraiment sympas...

Alexandra 09/06/2008 20:56


Malheureusement, la raison commerciale semble primer...