Le rouge de Pompéi de Nino Marino

Publié le par Alexandra

 En 79 avant J-C, le duumvir Marcus Holconius prépare activement le banquet qu'il compte donner afin de s'attirer le soutien et les suffrages des grands noms de la cité pompéienne ; il  s'occupe aussi des litiges, parfois futiles, qui opposent certains citoyens. Mais en cette fin août, alors que la chaleur est étouffante, ce magistrat romain se trouve confronté à un meutre, un assassinat terrible et inacceptable pour le peuple, celui de la belle Emila Prisca, fille d'un des plus riches citoyens romains. Ils est impératif d'en découvrir le meurtrier : pour la paix de la cité et pour s'assurer sa réélection.

Ce récit plonge le lecteur au coeur de l'antique cité de Pompéi. Le vocabulaire est juste : sans être pédagogique, l'auteur s'est attaché à retrouver les éléments qui constituaient la vie de l'époque et c'est assez réussi. Toutefois, ce qui fait l'originalité de l'histoire c'est qu'elle propose au lecteur une représentation des éventuels derniers instants des Pompéiens... qui n'avaient absolument pas idée de l'imminence de la catastrophe à venir. Et sans vous dévoiler la résolution de l'énigme, je peux vous dire que nous abandonnons nos personnages à l'un des moments fatidiques de l'éruption du Vésuve : la retombée de la nuée ardente. Le drame est latent et c'est ce qui, à mon sens, soutient la tension de ce court roman policier.  

Publié dans Romans

Commenter cet article

Papa! Tu as vu les anges? 30/12/2014 10:58

.