Battements d'ailes de Milena Agus

Publié le par Alexandra

La Sardaigne. Le soleil. La chaleur. C'est là que la narratrice, une jeune adolescente, entreprend de nous raconter sa voisine, celle que tout le monde appelle Madame. Madame est une femme extraordinaire au sens étymologique du terme : elle pourrait être riche mais elle préfère sa terre et ses racines à l'argent des promotteurs, elle préfère accueillir quelques touristes plutôt que céder sa place à un immense complexe balnéaire. Madame cultive son jardin, mange les fruits qu'elle produit, coud ses robes dans des nappes et des rideaux, accomplit un ensemble de rites supersticieux , entretient des relations fort débridées avec ses amants ; pourtant, cette apparente étrangeté ne fait pas d'elle une femme différente des autres femmes car elle aussi aspire au bonheur et à l'amour.

Ce récit se veut être un journal bien qu'il n'en a guère l'apparence : la narratrice s'intéresse davantage à cette surprenante voisine qu'à sa propre personne. Le point de vue respecte son jeune âge et confère au récit une certaine naïveté qui malheureusement ne convainc pas toujours. Toutefois, on peut être séduit par les sensations auxquelles ce récit vous convie : chaleur, vue sauvage sur le littoral et la mer, goût des fruits, musique jazz... Un livre, qui se lit avec plaisir par temps froids et pluvieux.

Publié dans Romans

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Moins de dix minutes après... 30/12/2014 10:59

.

sylvie 29/06/2008 21:30

j'ai beaucoup aimé ce texte, presque plus que mal de pierre. Le portrait de madame est fait avec naïveté et légèreté par une jeune fille de 14 ans qui essaie de comprendre une femme fantasque... Madame a du mal à être tout simplement et son impuissance au bonheur est déchirant. Son désespoir semble sans fond.

pom' 05/04/2008 10:29

j'ai bien aimé "mal de pierre"

Alexandra 07/04/2008 22:34


Il est dans ma bibliothèque... vite les vacances que je puisse retrouver le temps de lire qui me manque cruellement !


florinette 04/04/2008 10:24

Il faut que je lise son premier avant, car il figure dans ma PAL et après je verrais bien...

Aurélie 03/04/2008 18:21

En effet, ce roman comporte quelques lacunes mais c'est un beau portrait de femme fantasque, amoureuse de sa terre et d'un rythme de vie moins effrené que le nôtre. Une belle leçon de vie.

Alexandra 07/04/2008 22:33


"quelques lacunes"... il est vrai, on ressent un manque mais pourtant il est difficile de le définir précisément.
Merci pour la visite.