Kafka sur le rivage de Haruki Murakami

Publié le par Alexandra

Deuxième lecture de vacances

murakami-kafka.jpgKafka Tamura
, quinze ans, fugue. Il quitte la maison paternelle de Tokyo et prend la route pour "une ville inconnue et lointaine", ainsi en a-t-il décidé. C'est en bus qu'il gagne le Shikoku, une autre île du Japon. A Takamatsu, il trouve un petit hâvre, lui semble-t-il, de paix : une bibliothèque privée ouverte au public. Ce lieu est dirigé par Mlle Saeki, une femme à la cinquantaine qui lui fait penser à sa mère qui l'a abandonné à quatre ans, et Oshima-San ; tous deux sont des êtres singuliers et mystérieux . Malgré cette apparente sérénité trouvée, Kafka ne peut se défaire de la terrible malédiction proférée à son encontre par son père.
Nakata est un vieil homme qui, à ses dires, a perdu une grande part de sa raison et de ses facultés intellectuelles lors d'un coma inexpliqué dans son enfance. Depuis, il converse avec les chats et est investi d'une mission qu'il ne peut définir. C'est donc pas à pas qu'il va accomplir son destin, croiser le chemin d'un jeune routier et marcher sur les pas de Kafka Tamura.
  
Me voici à nouveau confrontée à mon incapacité de parler de ce remarquable roman initiatique. Sa longueur permet au lecteur de rentrer dans un univers onirique,  merveilleux  mais aussi cruel. La psychologie des personnages est d'une grande et belle complexité. Chaque mot est fort de symboles (chat) et de mythologies (Oedipe, Orphée...). Même si j'ai littéralement été happée par ce récit, il m'est difficile d'en parler : je n'arrive pas à aller au-delà de mes impressions et de mes émotions. Je ne peux que vous inviter à le lire et vous renvoyer à quelques critiques : Florinette, Essel, Clochette ...
 

Publié dans Romans

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Quand Nathan gara la voiture le long... 30/12/2014 11:05

.

Nicolas 06/07/2009 17:34

Magnifique roman, avec mystère, imagination, superbe plume, personnages attachants... un pur régal, original, onirique, parfois glauque, mais toujours beau. Grand roman.

Bookomaton 31/03/2008 19:29

Un livre qui laisse une empreinte durable... Magnifique roman initiatique, déjà offert à une amie qui l'a également beaucoup apprécié !

Délicieuse étrangeté, plume acérée qui sait tenir les choses à distance, impression de toucher à quelque chose de sacré... plaisirs retrouvés dans "Le Musée du silence" de Yoko Ogawa et "Après le tremblement de terre" de Murakami, entre autres ;-)

Eve 22/03/2008 10:23

Effectivement, un livre magnifique, touchant, rempli de poésie et de magie, bref un livre qui se vit et dont on s'imprègne ! On ne peut l'oublier ! Un vrai coup de coeur.

Alexandra 23/03/2008 08:38


Tout à fait d'accord et je pense que je lirai un autre Murakami cet été ; ce sont d'agréables lectures pour les vacances car on ne pense qu'à elles (ou presque ; ) )


hamnessa 11/03/2008 14:29

Une pure merveille, l'un de mes coups de coeur depuis que je l'ai lu... MAGNIFIQUE