La passion Lippi de Sophie Chauveau

Publié le par Alexandra

chauveau-lippi.jpgPlongé au début de la Renaissance italienne, le lecteur suit le parcours du peintre Fillipo Lippi de ses dix ans jusqu'à sa mort. 
Tout commence lorsque Côme de Médicis, premier grand mécène de l'illustre famille, repère un gamin dépenaillé qui, pour se nourrir, griffonne au charbon une fresque exceptionnelle sur le pavé. Emerveillé devant un tel talent, Côme le place au couvent des Carmes et pourvoit à sa formation artistique auprès du peintre Guido qui deviendra fra Angelico.
Très jeune, il prononce ses voeux et devient Fra Filippo Lippi. Ce titre et cet engagement ne l'empêchent pas pour autant de trouver l'inspiration auprès de prostituées qu'il fréquente régulièrement. De ses ébats nocturnes naîtront les madones qui feront sa gloire. Bientôt tout Florence le réclame et paie le prix fort pour son coup de pinceau. 
Alors qu'il travaille sur un triptyque de la Vierge, il commet le plus grand blasphème : il s'unit à son modèle, Lucrezia, une jeune soeur de dix huit ans et conçoit avec elle un enfant. Epris d'un amour vrai et puissant, ils s'enfuient dans la campagne florentine pendant que Côme met tout en oeuvre pour racheter leur faute auprès du pape. Saisi par la beauté de sa Vierge peinte, Pie II leur accorde le pardon, défait les amants de leurs voeux et les invite à se marier.
Filippo est âgé mais il aime. Son atelier jouit d'une grande réputation à Florence et accueille un nouvel élève très doué, un certain Botticelli. Une commande extraordinaire se présente alors à Lippi : tout l'espace mural de la cathédrale de Spolète lui est confié pour une fresque immense consacrée à la Vierge. Cette cathédrale sera à la fois le lieu de sa consécration et de sa fin.
  
Encore un roman qui traite de l'Art me direz-vous ? En effet. Cette fois-ci je suis partie au coeur de la Renaissance italienne à Florence à la découverte d'un peintre dont je ne connaissais aucune oeuvre. Ce roman est écrit simplement, sans prétention littéraire... mais sans doute n'est-ce pas là son but. Par contre, il permet à un lecteur néophyte d'apprécier une période artistique et un contexte historique sans avoir à se plonger dans de complexes documents historiques : c'est probablement ces éléments là que je retiendrai de cette lecture ainsi que quelques grands noms du Quattrocento : Fra Angelico, Fra Lippi ou encore Masaccio. 

fra-lippi.jpeg
Vierge et l'Enfant sur un trône entourés de deux anges, Fillipo Lippi (1434)

Publié dans Romans

Commenter cet article

A peine eut-elle franchi le seuil ... 30/12/2014 11:11

.

camille 30/12/2014 11:31

une réponse aussi explicite après 5 ans, Waow ! ;)

camille 17/04/2009 14:18

Bonjour, j'ai moi aussi lu la passion lippi et je fais un travail sur "la fenêtre" de Wajcman qui parle de la célèbre phrase de leon albert "..une fenêtre ouverte sur le monde" et j'ai choisi de l'expliquer avec l'oeuvre de Fra Filippo Lippi " Vierge à l'enfant soutenu par deux anges" dit "la lippina' mais je n'arrive point à trouver d explications et de descriptions précises à propose de ce tableau .. ainsi qu'une histoire autour de ce tableau qui dit qu'au dos de celui-ci se cacherait le visage d'une femme.. Si vous en savez +, n'hésiter pas à me répondre. Merci