Emile Gallé et l'Ecole de Nancy de Christian Debize

Publié le par Alexandra

Une visite au musée de l'Ecole de Nancy, un passage par la librairie et cet ouvrage.
   
  

galle-ecole-nancy.jpgSous le terme "Ecole de Nancy" se sont réunis de nombreux artistes lorrains de l'Art Nouveau avec pour chef de file Emile Gallé. Ce fut l'un des grands maîtres verriers de son époque ; ses recherches, ses innovations et surtout ses créations ont connu un vif succès aux expositions universelles, notamment en 1861 à Metz et en 1889 à Paris. Ce succès, Gallé le partage avec d'autres artistes nouveaux comme Louis Majorelle ou Victor Prouvé, eux aussi installés à Nancy. 
Mais pourquoi une telle concentration d'artistes dans cette ville de l'Est de la France ? A partir de 1870 et de l'annexion de la Moselle au IIIe Reich, Nancy devient la capitale de la Lorraine et surtout le symbole d'une résistance puisque tous ceux qui ont refusé l'annexion se sont réfugiés là ; c'est notamment le cas de nombreux industriels. Aussi se démarquer de l'Allemagne et montrer son attachement à la France devient un défi... et ce défi passe par les arts. Ce regroupement devient officiel avec la loi 1901 sous le nom d'"Ecole de Nancy, alliance provinciale des industries d'art" avec pour devise première : "Rendre profitable à tous le succès de quelques uns". L'Art Nouveau était donc au service de la cohésion sociale. 

Cet ouvrage pose, en des termes assez simples, le contexte dans lequel Emile Gallé a travaillé et présente les grandes caractéristiques de ses oeuvres et ses inspirations ( la nature, l'orient, le symbolisme...). J'avoue que, jusqu'à cette visite, l'art verrier était l'art qui m'intéressait le moins dans l'Art Nouveau, mais les oeuvres de Gallé m'ont profondément surprise et intéressée. Il faut dire que son travail va au-delà de l'aspect décoratif ou fonctionnel. 
J'ai notamment été fascinée par ses vases "engagés". A titre d'exemple, je citerai "Les hommes en noirs" : il s'agit d'une amphore fort ronde avec une inscription gravée à l'acide (technique découverte par Gallé) sur le col et la panse : "Hommes noirs d'où sortez-vous ? / Nous sortons de dessous la terre." Avec ces vers de Béranger, Gallé a clairement manifesté dès 1900, son soutien à Dreyfus. Par ailleurs, l'oeuvre de Gallé est aussi très imprégnée par la poésie de Baudelaire et des symbolistes. 
Gallé nous place au coeur de l'Art Nouveau dont l'ambition était d'abolir les frontières entre les arts. Son oeuvre en est une parfaite illustration. 
         

gall---portrait.jpg

Portrait d'Emile Gallé, Victor Prouvé (1892)
Ce portrait est remarquable car il présente Gallé en pleine création, en pleine inspiration pourrait-on même dire (lumière du tableau). La nature est fort présente alors que l'artiste se trouve dans son atelier.
 

Publié dans Art nouveau

Commenter cet article

Un cri déchirant s’éleva dans la nuit... 30/12/2014 15:39

.