La Vie et la Mort de Gustav Klimt

Publié le par Alexandra

Livres, gourmandises à grignoter… voici à présent des délices pour les yeux. 
   
klimt1vie-mort.jpg

Cette présentation d’une œuvre de Gustav Mahler Klimt, artiste viennois, chef de file de la Sécession ouvre ma catégorie dédiée à l’Art Nouveau. Ma première rencontre avec ce peintre date du lycée ; il m’a séduite d’emblée.
 
Cette œuvre s’intitule La Vie et la Mort et date de 1916. Klimt se sent vieillir et voit sa mort approcher (il mourra deux ans plus tard). Cette peinture reprend les thèmes qui lui sont chers : à droite, la Vie représentée à tous les âges de l’homme et surtout de la femme. Les corps s’enchevêtrent avec sensualité (courbes) dans une certaine sérénité, voire jouissance (visage de la femme à gauche). A gauche (sinistra en latin), la Mort veille, prête à frapper (ici au sens propre) à tout instant ; cette mort est toute empreinte de religiosité ( multiplication des croix).

Certains verront dans cette toile une représentation plutôt apaisante de la Mort, d'autres au contraire  y percevront le caractère imprévisible de la Faucheuse. Ces deux interprétations se mêlent : notre vie a sans cesse le cou posé sur le billot et nous menons notre existence tant bien que mal en attendant que le couperet tombe.
 
 

La Vie et la Mort, Klimt (1916), huile sur toile 178 x 198 cm / Vienne, collection Dr. Rudolf Leopold

Publié dans Art nouveau

Commenter cet article

Elle fronça les sourcils... 30/12/2014 15:48

.