Train de nuit pour Lisbonne de Pascal Mercier

Publié le par Alexandra

undefined«  Ce jour commença à la manière d’innombrables autres jours, pourtant, après lui, rien ne devait plus être comme avant dans la vie de Raimund Gregorius ». Ainsi débute ce roman. Gregorius, professeur émérite de langues anciennes à Berne, rencontre sur le chemin qui le mène à son lycée une femme penchée au-dessus du pont de Kirchenfeld. Il ne saura rien d’elle sinon qu’elle est « português » ; et voilà que ce seul mot va bouleverser sa vie. « Português. Il entendait la mélodie et voyait le visage de la femme […]. Une dernière fois, il laissa son regard errer par-dessus les têtes des élèves. Puis il se leva lentement, marcha vers la porte, décrocha de la patère son manteau humide et disparut de la salle, sans même se retourner». Un libraire lui donne un manuscrit portuguais d’un certain Amadeu de Prado, L'orfèvre des mots ; Gregorius n’a alors qu’une seule idée : partir à sa découverte. C’est ainsi qu’il quitte Berne en prenant le premier train de nuit pour Lisbonne. 
       
Ce livre est un véritable voyage. Un voyage géographique tout d'abord : le lecteur est plongé au coeur de Lisbonne et de son ambiance... Personnellement, je n'ai qu'une envie : prendre le premier train de nuit... Ensuite, c'est un voyage dans les mots : l'auteur romanesque de ce récit cherche à rendre aux mots tous leurs pouvoirs et leurs sens, pouvoirs et sens perdus par nos usages quotidiens et nos approximations. Enfin, c'est un voyage dans l'être et de l'être : Gregorius s'attache à comprendre Amadeu , à percer les secrets de son âme et, à travers cette quête, le lecteur sonde sa propre âme, met en doute certaines certitudes. 
A cela j'ajouterai qu'au delà d'une intrigue très fouillée, la justesse des mots et la densité du style confèrent à ce roman des qualités littéraires remarquables.

Publié dans Romans

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

La salle du Royaume... 30/12/2014 15:56

.

La Nymphette 17/05/2008 13:10

Ca a l'air très bien, ca me fait penser à "L'ombre du vent"...

kathel 26/02/2008 08:55

Je viens de découvrir ton blog... J'ai pris aussi "Le train de nuit pour Lisbonne" récemment ! (je vais ajouter un lien pour ta note)

Alexandra 26/02/2008 15:42

Je vais de ce pas lire ta critique !